Comment avez-vous décidé de devenir musicien?
Au plus loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu faire ça. Je disais vouloir en faire ma vie déjà à l’âge de sept ans, quand j’ai commencé à jouer de la guitare.

Quels musiciens ou artistes vous ont influencé?
Beaucoup, sûrement. Mon vrai flash de jeunesse a été Pink Floyd. La chanson qui a compté est “Instant karma” de John Lennon.

Connaissez-vous la musique finlandaise / des artistes finlandais?
Honnêtement, non…. pas vraiment.

Comment pourriez-vous définir votre style musical?
Difficilement, disons simplement “Pop Rock”.

Avez-vous le sentiment que votre style musical a beaucoup changé au cours des années?
Un peu… oui certainement. On évolue, alors la musique évolue elle aussi.

Comment percevez-vous ces changements et comment les expliquez-vous?
J’aime explorer, alors forcément…. et puis il y a les rencontres.

Quel est, dans votre répertoire, le titre que vous préférez?
Peut-être “Publicité” ou “Léger” dans l’album Déménagé.

Préférez-vous la scène ou le studio?
Les deux sont complémentaires à mon sens. L’un nourrit l’autre. J’aime autant je crois ces deux façons de faire de la musique. L’une introvertie, l’autre extravertie.

Redoutez-vous toujours la réaction du public à la sortie d’un titre ou d’un album?
Non. Je préfère être content de mon travail. Le reste ne m’appartient pas.

Quels artistes écoutez-vous en ce moment?
Coldplay, Radio head, Goldfrapp. Les gens qui cherchent en général…

Une question stupide… quelle est, parmi toutes les chansons que vous avez entendues, celle que vous préférez?
“Avec le temps” de Léo Ferré.

Que pensez-vous d’internet en tant que musicien?
Je suis pour que l’information circule en général. Il faut juste que les choses trouvent un peu mieux leur place pour que tout le monde y trouve son compte.

Pensez-vous qu’Internet représente une réelle menace pour les artistes (au sujet des droits d’auteurs)?
Malheureusement, ceux à qui le piratage fait le plus mal sont plutôt ceux qui occupent les plus petites niches; c’est à dire les plus petits. Ceux qui pourraient en vivre (ou en survivre…) s’ils vendaient leurs cinq mille copies.

Quels sont vos projets pour les mois / années à venir?
Une tournée à partir d’avril jusqu’aux festivals d’été… puis on va peut-être penser à l’album suivant.

Seriez-vous prêt à venir dans le “Grand Nord” pour faire quelques concerts?
Quand vous voulez! Demain? Si vous avez vu la pochette et le livret de mon dernier album, vous savez que ce ne sont pas les basses températures qui m’arrêtent! D’ailleurs nous avons la chance de bien marcher au Canada et d’y aller assez souvent. Et pour ce qui est du froid! Bien le bonjour chez vous et à tout bientôt!