Quand et comment a été créé Concorde Music Club?
J’ai commencé Concorde Music Club en 2000. Mais Concorde Music Club n’est pas vraiment un groupe, c’est mon « pseudo », j’écris et compose la plupart des morceaux chez moi dans mon studio « La piscine » et j’invite des musiciens additionnels pour me prêter main forte sur certaines parties.
Pour les voix, j’ai chanté sur un titre (Movie Star), mais je ne me considère pas du tout comme un chanteur, donc j’essaye d’inviter des voix différentes : Bill Pritchard, Jacno, Margeaux Lampley…

D’où vient le nom?
Le nom est inspiré de la célèbre place parisienne où toutes les routes arrivent et repartent aux 4 coins de la France. C’est un endroit superbe, il faut  venir visiter!
Mais c’est aussi un clin d’Å“il à l’avion supersonique, symbole de la technologie et du design des années 70!

Quels musiciens vous ont influencé?
Il y a plusieurs influences dans « Stereo-fictions », d’abord la pop des années 70/80, car j’ai commencé la musique par les claviers sous l’influence de groupes comme Soft Cell, Depeche Mode, Kraftwerk… et depuis, mon parcours musical a beaucoup évolué vers la musique de films et particulièrement celles des années 60/70.
Les compositeurs de musique de films comme Francis Lai, Bernard Gérard, Jack Arel, François De Roubaix…en France et puis aussi les italiens comme Piero Umiliani, Armando Trovaioli…

Quels sont les aspects positifs et négatifs quand on est musicien en France?
J’ai l’impression que le statut de musicien en France est un peu privilégié par rapport à beaucoup d’autres pays. Hélas, c’est en train de changer! Les musiciens, comédiens, techniciens du spectacle…ont souvent le statut d’intermittents du spectacle.
Mais malheureusement, ce n’est pas mon cas! Je ne suis pas musicien « de séance » mais plutôt artiste/producteur et mon statut est donc très flou! L’idéal serait que je crée ma société pour pouvoir gérer les productions sur lesquelles je travaille et mes albums…mais bon c’est tellement de boulot en plus de la musique de créer sa boite…j’attends encore un peu.

Quelles images avez-vous de la Finlande et des Finlandais?
Je connais assez mal les pays du Nord car je n’y suis malheureusement jamais allé. C’est un peu honteux j’ai tendance à mélanger la Finlande, la Norvège, le Danemark! Il faut m’inviter à venir vous voir pour découvrir la Finlande!!!

Connaissez-vous la musique finlandaise ou des artistes finlandais?
Non, je suis désolé. Ou alors, je ne sais pas qu’ils sont finlandais. Il faudrait que je regarde sur Ranska.net!

Comment pourriez-vous définir votre style musical?
Je dirais que c’est un mélange d’électro & de pop et d’ambiances cinématographiques fortement influencé par les années 60/70. J’aime quand les chansons ou même les morceaux instrumentaux permettent à l’auditeur de se jouer leur film dans la tête. Je crois que certains appellent cela de la musique cinématique!
Par exemple sur « Déjà morts », j’ai fait jouer des comédiens sur la musique à partir d’un dialogue que j’avais préparé.
C’est ce qui m’a permis d’obtenir cette montée très dramatique, c’est vraiment joué sur la musique, comme au cinéma! Certains ont interprété ce titre, comme un mini-polar, d’autres une histoire d’accidents de voiture…pour moi c’était juste deux personnes qui sont mortes mais qui ne s’en sont pas encore rendues compte!

Avez-vous le sentiment que votre style musical a beaucoup changé au cours des années?
Oui, bien sûr, d’autant plus qu’étant DJ, j’achète énormément de disques, des vinyles principalement. De plus, la musique de films me permet d’aborder beaucoup de genres différents : le jazz, la bossa, le funk, la pop, le disco, les orchestrations pour cordes…
Forcément, toutes ces musiques m’influencent…et le prochain album sera certainement assez différent. Sûrement, moins sombre! Et certainement plus dansant!

Comment percevez-vous ces changements et comment les expliquez-vous?
Ces changements sont très bénéfiques pour moi, je crois qu’ils enrichissent mes compositions et ma façon d’arranger mes morceaux. Et puis aujourd’hui, on a accès une quantité de musique inimaginable avec les web-radios, le téléchargement, les boutiques en ligne aux 4 coins de la planète…

Avez-vous déjà envisagé de changer totalement de style musical?
Quand j’ai démarré Concorde Music Club, c’était une rupture assez nette par rapport à la musique que je composais avant avec le chanteur Nolorgues. Nous avions enregistré un 1er album avec Mirwais qui n’est jamais sorti puis nous avions signé pour quelques maxis avec le label Atmosphériques.

Sinon, à côté, de Concorde Music Club, je réalise des disques pour d’autres artistes, des remixes, des jingles… Cela me permet d’affiner mon « style » sur d’autres types de composition.

Quels sont les sujets ou les thèmes que vous abordez dans vos titres?
Je ne fais pas vraiment de chanson à « thème ». Sur « Stereo-fictions », les quelques morceaux chantés sont tous autour du cinéma et d’une certaine nostalgie. C’est un disque assez mélancolique!
Mis à part le titre « Models are not angels », que j’avais composé à force de regarder Fashion TV dans mon studio!

Quel est, dans votre répertoire, le titre que vous préférez?
J’aime beaucoup « Stereo-fictions part 3 » sur Alternative-fictions, c’est un interlude assez court mais je le trouve très intense.

Faites-vous régulièrement des tournées?
Oui, je tourne assez régulièrement comme DJ pour promouvoir ma musique en France et à l’étranger. C’est très complémentaire du travail de studio. Souvent j’essaye d’ajouter à mes DJ sets des projections de vieux films érotiques des années 70s, toujours cette obsession d’allier le son et l’image….

Préférez-vous la scène ou le studio?
Les 2 sont très complémentaires, quand je passe 3 mois en studio, je très content d’aller faire quelques soirées comme DJ, voir du monde, faire danser les gens… et puis après quelques soirées, je suis également très heureux de retourner m’isoler un peu en studio!

Pendant la préparation d’un titre ou d’un album, quelle est l’étape que vous préférez?
Répondre aux interviews! Non, je plaisante…toute la partie de composition et d’enregistrement des morceaux est très excitante. Je travaille chez moi dans mon home-studio au calme, j’ai donc tout le temps que je veux pour affiner mes titres.

Quelles musiques écoutez-vous en ce moment?
En ce moment, j’écoute des bizarreries que je viens d’acheter au marché aux puces.
Alors, il y a : un 45 t de Michel Piccoli, de la librairie musicale des années 70, Sea, Sex and Sun de Gainsbourg et puis un album disco de Salsoul orchestra! Mais sinon, il faut aller sur mon site, je fais une playlist mensuelle :
www.concordemusicclub.com/dj.html

Que pensez-vous d’Internet en tant que musiciens et compositeurs?
Pour moi, c’est un outil extraordinaire pour promouvoir ma musique. Je sais que l’on peut trouver mon album gratuitement en téléchargement mais c’est inévitable! Je crois que toute l’industrie du disque est en train de se transformer et surtout la façon de « consommer » la musique, et on est encore qu’au début! Cela risque d’être la même chose pour le cinéma, quand on pourra télécharger n’importe quel film en 2 minutes, qui ira acheter des DVD?

Pensez-vous qu’Internet représente une réelle menace pour les artistes (au sujet des droits d’auteurs)?
Oui et non, les ventes de disque directes chutent mais il y a de nouvelles possibilités, les sonneries de téléphone, le téléchargement payant, la musique à l’image…et puis les concerts bien sûr.

Quels sont vos projets?
Je viens de réaliser un titre pour le groupe danois Pornorama (
www.pornorama.dk) pour leur prochain album qui sort en avril 2004. Je termine en ce moment l’album de Discover (www.ilovediscover.com) qui est un groupe pop français signé chez XIII Bis comme moi.
Après cela, je commence la réalisation du nouvel album de Bill Pritchard. Nous avons écrit les titres ensembles suite à notre collaboration sur mon album « Stereo-fictions ».
Voilà, et après, il faut que je démarre le 3eme album de Concorde Music Club!
Une année 2004, bien chargée…

Seriez-vous prêts à venir dans le “Grand Nord” pour faire quelques concerts?
Si vous m’invitez, ce serait avec grand plaisir!!!

Site officiel :
http://www.concordemusicclub.com