Quand et comment a été créé le groupe?
Fin de l’année 1996, Boods (guitares) et Claudia (chant) ont créé le groupe. De rencontres en rencontres le line-up définitif et toujours actuel est 6 membres (+Vanessa –claviers choeurs, Mike-Guitares, Bob-Basse, Max-Batterie).

D’où vient le nom du groupe?
Ca signifie”affamé” et ça représente assez notre état d’esprit au niveau musical; il nous en faut toujours plus…et le reste aussi!

Quels musiciens vous ont influencés?
Trop pour tous les nommer; les goûts au sein du groupe sont très variés…Ca va de l’électro-pop du début des 80’s en passant par Björk, Grandaddy et des groupes plus durs comme Killing Joke, Queens of the stone age, Cursive, the Mars Volta. On aime aussi assez le post rock; Mogwaï, Sigur Ros, Godspeed you black emperor…

Quels sont les aspects positifs et négatifs quand on est musicien?
Positif: partager ta musique avec le public et super retour quand celui-ci accroche, voyager et rencontrer plein de gens étonnants.
Négatif: beaucoup de sacrifices au niveau de ta vie privée.

Quelles images avez-vous de la Finlande et des Finlandais?
Euh…les clichés “carte postale” habituels comme le froid, la neige, les rennes, les lapons, le père Noël. Vous êtes un peuple trop discret, on ne vous connaît pas assez et beaucoup confondent Finlande et Islande et savent à peine vous situer sur une carte (comme la Belgique d’ailleurs…)

Connaissez-vous la musique finlandaise ou des artistes finlandais?
Pas vraiment…The Rasmus, ils sont Finlandais, non?

Comment pourriez-vous définir votre style musical?
Pop tendance électro, avec pas mal de guitares aussi, le tout en français dans le texte.

Avez-vous le sentiment que votre style musical a beaucoup changé au  cours des années?
Oui, une très grosse évolution. Tout d’abord grâce à l’apport créatif des musiciens qui ont intégré le groupe et également à la signature sur le Label Anorak Supersport qui nous a vraiment fait bosser…et nous ont fait prendre conscience de notre personnalité musicale et de notre potentiel.

Comment percevez-vous ces changements et comment les expliquez-vous?
De manière très positive car ça prouve que des gens croient en toi. Il faut être attentif aux conseils des gens qui nous entourent car parfois on n’a pas assez de recul. Une critique est souvent plus constructive qu’un compliment.

Avez-vous déjà envisagé de changer totalement de style musical?
Pas vraiment de style mais on ne regrette pas les conseils qui nous incitaient à chanter en français, notre langue d’origine car nous hésitions à le faire. On les a suivi et le groupe a commencé à “décoller” à partir de ce moment-là.

Quels sont les sujets ou les thèmes que vous abordez dans vos chansons?
Ca varie. Les paroles abordent de manière assez acide les clichés concernant les rapports filles/garçons, le manque d’amour et parfois la confusion qui en découle, on a aussi des titres plus fun, plus légers mais pas “comiques” au sens premier du terme. On aime beaucoup le second degré en fait…

Quel est, dans votre répertoire, le titre que vous préférez?
Impossible de répondre. Dans ta paire de chaussure, tu préfères le pied gauche ou le pied droit? On est fiers de tous nos morceaux car ils sont très personnels.

Faites-vous régulièrement des tournées?
Pas encore assez à notre goût. On va sortir notre premier album, les choses vont seulement s’activer à ce niveau.

Préférez-vous la scène ou le studio? Pour quelles raisons?
Les deux sont très différents mais se rejoignent évidement. Avec le studio, tu es dans le domaine du “long” terme, tu peux essayer plein des choses sur tes morceaux, les tirailler dans tous les sens et ça te permet de trouver la meilleure version d’un titre. Sur scène, c’est l’immédiat, le spontané, tu ne sais pas revenir en arrière. Les deux se valent.

Pendant la préparation d’un titre ou d’un album, quelle est l’étape que vous préférez?
La composition pure, en salle de répète. C’est parfois magique d’assister à la naissance d’un morceau à partir d’une simple ligne mélodique apportée par l’un d’entre-nous…

Quelles musiques écoutez-vous en ce moment?
Moi (boods) j’écoute pour le moment Franz Ferdinand, Scissors Sisters et Vitalic…

Que pensez-vous d’Internet en tant que musiciens et compositeurs?
C’est très pratique, ça doit rester un outil d’échange (comme ce questionnaire) et d’informations…C’est malheureux que ça devienne un moyen de pillage de la musique, il est vraiment temps qu’on trouve une solution fiable car sinon d’ici 2 ans posséder un cd sera un luxe et tout se fera par téléchargement, pourquoi pas, mais il faut que les créateurs soient rétribués en conséquence…

Pensez-vous qu’Internet représente une réelle menace pour les artistes (au sujet des droits d’auteurs)?
Je ne sais pas, je ne suis pas avocat.

Quels sont vos projets?
Sortir l’album, faire plein de concerts, partager notre musique et rencontrer plein de gens!

Seriez-vous prêts à venir dans le “Grand Nord” pour faire quelques concerts?
Bien sûr! On part quand?